Evaluer l’information en ligne : l’examen des sources

Cette séance, également menée dans le cadre de l’ECJS en première, succède immédiatement à celle intitulée « Démarche de recherche : quelles attentes en classe de première ? ». Comme cette dernière, elle prend place dans une logique globale concernant à la fois l’ECJS et les TPE. L’objet de la présente séance engage les élèves à focaliser cette fois leur attention sur la notion de source, dans le contexte du webles apprentissages construits étant bien sûr transférables.

Le sujet de controverse qui sert de support à l’activité fonctionne particulièrement bien :

  • il permet un ancrage dans les thématiques et les objectifs pédagogiques propres à l’ECJS, qui sert ici de cadre à la séance (immigration, partis politiques…).
  • la requête associée produit des résultats issus de sources de natures très diverses, produisant des types de discours très contrastés.

Organisation / logistique

  • 1 heure par groupe, en demi-classe
  • un poste informatique pour deux élèves – connexion internet
  • tableau

Objectifs

Mettre en œuvre une notion déjà travaillée en seconde :
la pertinence de l’information

  • relativité : rapport avec le besoin d’information
  • utilité : apport d’un élément de nouveauté
  • utilisabilité : possibilité de traitement par l’élève (niveau…)

Construire la notion centrale visée en première :
l’évaluation des sources

  • validation (identité, notoriété, responsabilité de l’auteur)
  • véridicité (rapport à la vérité induit par les finalités propres à chaque type de discours)
  • source primaire / source secondaire (mesurer le rapport d’authenticité vis-à-vis du fait enregistré)

Qui parle ? Avec quelle expertise ? Quel point de vue ? Quel rapport à la vérité / aux faits ?

Trame pédagogique de la séance

1- Phase de recherche personnelle – 30 min.

Contextualiser : travailler la démarche de recherche attendue en première, en particulier dans le cadre de l’épreuve de TPE mais aussi dans toutes les autres activités de recherche cette année, à travers un exercice concret de recherche en ligne sur un thème d’ECJS.

Consigne orale aux élèves :

Un ouvrage[1] du sociologue Hugues Lagrange établissait en 2010 un rapport de relation entre immigration et délinquance. Cette théorie fait l’objet de fortes controverses. Par binôme, vous allez aujourd’hui chercher sur internet des chiffres, des données statistiques de nature à vous permettre de construire une opinion personnelle argumentée sur ce lien supposé entre immigration et délinquance en France (existence ? nature ?).

Afin de rendre possible la mise en commun, nous vous demandons de tous interroger le moteur de recherche (ici Google) à l’aide de la même requête. Dans le formulaire de rechercher, tapez :

chiffres immigration délinquance France

Explorez les 8 premiers sites proposés par Google (en une heure, l’examen de la première page complète est difficile), et choisissez parmi eux celui qui vous semble répondre de la meilleure façon à la l’objectif de la recherche.

Justifiez vos choix, par écrit et par binôme : pourquoi vous avez sélectionné tel site, mais aussi pourquoi vous avez écarté les autres.

Laisser 25 minutes pour réaliser ce travail, prendre garde à ne pas déborder. N’apporter ni aide ni indications de critères de choix : c’est travail sur la démarche personnelle.

2- Examen collectif des choix  – 25 min.

Afficher au vidéoprojecteur la page de résultats de la requête proposée.Premier point : l’ordre et la nature des résultats varie légèrement selon les postes, malgré la requête commune. Faire émerger tout de suite cette observation chez les élèves, et en interroger la raison. Formulation d’hypothèses, relier avec la séance relative aux critères de sélection/classement des résultats Google vus l’année précédente en AP 2nde : influence de la navigation antérieure des usagers de ce poste.

Ensuite, passer en revue site à site :

  • qui a choisi tel site ? Pourquoi ?
  • que pensent les autres de ce choix ? De ces arguments ?

Pousser le questionnement si des éléments tardent à émerger : qui parle ? de quelle expertise se prévaut-il ? Quel est son point de vue, quel type de discours développe-t-il ? Qu’est-ce que cela implique dans l’utilisation éventuelle de ses informations dans un travail scolaire ?

Note : c’est ici l’occasion de faire un point nécessaire sur l’utilisation de Wikipédia dans la cadre scolaire. J’observe depuis deux ans que les élèves (en tout cas dans mon établissement), s’autocensurent massivement sur cette question : ils ne choisissent jamais une page Wikipédia lors de l’exercice proposé ici ; interrogés sur cette bizarrerie incohérente au regard de leurs usages réels, ils se justifient par des éléments de discours entendus : « c’est écrit par n’importe qui », « c’est interdit pendant les recherches scolaires »… Je nuance ce positionnement restrictif en recentrant sur l’examen de la source : tout dépend du / des auteurs, l’appréciation de la qualité d’un article de Wikipédia est variable d’un article à l’autre. Je les amène à explorer, en particulier, l’onglet « discussion » d’un article… et à être attentifs aux avertissements précédant parfois les textes (« cet article est une ébauche », « cet article ne cite pas suffisamment ses sources »…)

Effectuer la synthèse en formulant les questions à poser lors de l’examen de la source : qui parle ? De quelle expertise se prévaut-il ? Quel type de discours cela produit-il ?

Evaluation des sources – exemple d’analyse des 8 premiers résultats Google obtenus au 10 octobre sur mon poste personnel.

Cette page de résultats évoluant de manière continue, elle est à réexaminer avant chaque séance. De nouveaux sites y émergent, d’autres changent de position dans le classement…
Il est très intéressant, lors de la synthèse, de formaliser en parallèle de l’examen site à site une ébauche de cartographie des sources, faisant apparaitre en particulier les liens directs entre certaines d’entre elles (Ici par exemple : la cartodusamedi / Novopress / Fdesouche…).

[1] Hugues Lagrange. « Le déni des Cultures ». Editions du Seuil, 2010.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *